La voie du zéro déchet

Le zéro déchet, vous en avez sûrement entendu parler. Dans une société de consommation où nous croulons sous les emballages et les détritus en tous genres, une poignée d'irréductibles écolos ont décidé de lutter contre le gaspillage des matières premières et la destruction de notre écosystème par la réduction de leurs déchets. Une idée pas si utopiste que ça !

Il suffit d'ouvrir les yeux. Nos poubelles (et bientôt notre planète) débordent. Faites le tour de vos placards et de votre frigo, et comptez le nombre d'emballages et de suremballages que vous y trouverez. Multipliez le tout par le nombre de fois où vous faites vos courses dans l'année et par le nombre de foyers français, vous n'allez pas en revenir. Ce sont des chiffres qui donnent le tournis. Et ce n'est que la partie immergée de l'iceberg. S'ajoutent aussi à cela les déchets des entreprises et des usines, et j'en passe.


On se demande comment nous avons pu en arriver là. C'est presque surréaliste ! En tant que consommateurs, nous avons notre part de responsabilité, mais cela veut aussi dire que nous avons la possibilité d'agir et de dire STOP.

Jusque là vous n'aviez pas réalisé pas les conséquences de notre surconsommation ? Après cette prise de conscience, croyez-moi vous ne regarderez plus votre caddie hebdomadaire de la même façon ! Et comme moi, vous êtes maintenant prêts à adopter la voie du zéro déchet.


Je suis maman de deux enfants, et en tant que consommatrice habituée à acheter sans trop réfléchir aux conséquences, je peux vous dire que l'on ne change pas ses habitudes du jour au lendemain. La voie du zéro déchet est une voie progressive. Chaque petit geste compte et apporte ses bienfaits pour la planète.

Voici quelques exemples des habitudes que nous avons changées ou adoptées à la maison :

- Les cotons lavables : finis les disques de cotons jetables, j'ai investi dans des disques lavables en tissus, que je lave en machine avec mon linge.

- Le vrac : je me suis renseignée sur la vente en vrac. Il n'y a malheureusement pas de distributeur tout près de chez moi, mais une fois par mois, je vais dans un magasin spécialisé et je fais le plein en aliments de base (pâtes, lentilles, céréales, riz ...) en apportant mes sachets réutilisables.

- Les petits plats maison :
rien de tel que de cuisiner soi-même de bon petits plats pour réduire ses déchets. Je pense notamment aux yaourts et aux crèmes dessert, ce n'est pas très compliqué et c'est un vrai régal !

- Le compost : ayant la chance de vivre à la campagne, ça fait longtemps que nous compostons nos déchets verts au fond du jardin.

- Faire pousser ses fruits et légumes : encore une fois, c'est l'avantage d'avoir un jardin. Nous y faisons pousser des légumes chaque année. Et quand nos arbres fruitiers auront bien grandi, ils nous donneront de savoureux fruits non-traités.

- Réfléchir avant d'acheter : finis les achats coups de cœur ! A chaque fois je me pose cette question : "en ai-je vraiment besoin ?" et s'il s'agit d'un produit alimentaire : "puis-je le préparer moi-même ?"

- Choisir les produits les moins emballés : je continue à acheter des produits emballés, parce que je n'ai pas encore trouvé d'alternative, mais quand c'est possible, je choisis celui qui présente le moins d'emballage, en gros format par exemple.

- Arrêter la vaisselle jetable : je lui ai dit stop ! Je termine actuellement mes anciens stocks, mais je ne compte pas en racheter par la suite. J'utilise à la place ma vaisselle classique.

- Réutiliser : je garde mes pots en verre vide pour y stocker des aliments, je garde mes feuilles de brouillon pour les dessins des enfants ... Il suffit d'être inventif !

Et j'en oublie sûrement ! Je vous rassure, nous sommes encore loin d'être une famille entièrement zéro déchet. Mais nous faisons notre petit bout de chemin, à notre rythme tout simplement. 



Pour vous guider dans cette démarche, il existe des livres très intéressants comme Zéro déchet de Béa Johnson ou Famille presque zéro déchet de Jérémie Pinchon, et leurs blogs respectifs. Leurs exemples prouvent que changer ses habitudes est possible ! Et en plus, ils nous y livrent de précieux conseils.

Et vous, que pensez-vous de la voie du zéro déchet ? Racontez-moi vos expériences !


Commentaires

  1. Merci pour toutes ces idées !!! On partage déjà quelques petits gestes (coton lavable, petits plats maison ou fraises du jardin ...) mais il faut encore que je progresse dans nombreux domaines !! J'envisage le composteur par exemple :-) C'est une super initiative de nous montrer que si on veut on peut !!! Belle journée :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec plaisir ! C'est en partageant nos idées que l'on réussi à avancer :) Belle journée à toi

      Supprimer
  2. Salut, nous,nous avons bannis la cafetière à capsules et les produits ménagers sont très facile à faire. Sinon on en est plus ou moins au même point.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour :) On boit très peu de café à la maison, et du coup nous n'avons jamais acheté de machine à capsules. Par contre je n'ai pas encore essayé de fabriquer mes produits ménagers maison. Je les ai bien réduits, j'utilise du vinaigre pour détartrer par exemple. Mais j'ai encore du boulot de ce côté là.
      Merci pour ton témoignage !

      Supprimer
  3. Bonjour ! J'entame tout doucement ma démarche vers le "presque" zéro déchet. J'ai rempalcé tout le jatable par du lavable : lingettes, mouchoirs, serviettes, coton tige, vaisselle... Je fais de la patisserie plutôt que de tomber dans la facilité du Prince cracra ou de la brioche industrielles et je fais mes propres produits d'entretien. Prochaines étapes : le vrac, fabriquer mes produits de soins, composter et donner ma machine à café ;-) Bravo en tout cas pour tes actions !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! J'ai vu sur ton blog que toi aussi tu avançais dans cette voie. C'est top :)
      Je n'ai pas encore réussi à remplacer toutes les pâtisseries industrielles, par manque de temps ou de motivation parfois. Mais je sens que je suis sur la bonne voie ! Ça se fait pas à pas. A bientôt

      Supprimer
  4. Je l'ai lu ce livre pour être guidé dans ma démarche du zéro déchet. Il est plutôt pas mal après moi je ne cherche pas à réduire mes déchets autant qu'elle. Je trouve ça assez angoissant même de devoir faire attention à tout. Mais si déjà nous arrivons à réduire certaines choses, on peut être fière de nous ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis d'accord, et moi non plus je ne pense pas arriver au vrai zéro déchet. Mais rien que de réduire une petite partie, c'est déjà beaucoup finalement ! :)

      Supprimer
  5. Hello Bérangère !
    Merci pour ton article. J'ai fais quelques progrès de mon côté mais il y a encore tant à faire. Pour les emballages, je pense que le libre-service en est la cause profonde. Comme les consommateurs ont un accès directe à la marchandise, celle-ci doit être bien protégée pour éviter qu'elle ne soit abîmée et invendable. Bises, à bientôt :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Veronika :)
      Oui je n'avais jamais pensé à cela, mais tu as raison. Pourtant il existe aujourd'hui des solutions qui permettent le libre service tout en protégeant la nourriture (je pense notamment aux grands contenants de vrac). J'espère que petit à petit nous reviendrons à plus de confiance envers les consommateurs, et aussi inversement à plus de responsabilité et de respect de leur part.
      Bises et à bientôt !

      Supprimer
  6. Coucou,
    je suis à fond dans le recyclage, la récup, les bidouilles...
    comme tu dis, quel bonheur et quelle chance d'habiter à la campagne, de pouvoir faire un jardin...Perso, je n'achète aucun légume grâce à notre jardin (sauf quelques patates douces quand j'ai vraiment envie d'évasion!!!), je fais mes conserves, mes compotes et confitures...et au moins, on sait ce qu'on mange, par contre, c'est un peu de boulot!!!
    mais c'est des moments de complicité avec nos enfants et c'est génial!!!
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bravo à toi ! A long terme j'espère être aussi productive que toi, même si j'ai l'impression d'en être encore loin. Par contre je profite des confitures de belle-maman et j'essaie de faire un maximum de gâteaux ou de plats maison, avec l'aide de mon homme bien sûr. Merci pour ton commentaire :) Bises

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés